LIVRE D'OR

VERA ORLOCK

Vera a été une amie dont je sens toujours la présence, le sourire, l'humour; elle avait le don de rendre harmonieux ce qui l'entourait.
Quand elle arrivait des E. U. dans ma maison, elle s'allongeait de tout son long sur l'herbe;  elle se ressourçait à la terre,
puis se relevait et se mettait à tailler les rosiers ; et elle dessinait une courbe dans une allée rectiligne en la bordant de fleurs.
Chère Vera , c'était bien toi ce mélange de fluidité et d'inspiration, cette sensibilité qui coulait généreusement, et que je retrouvais plus tard dans tes ateliers de BMC.
J'ai suivi ces ateliers où elle glissait son inventivité, sa note personnelle et son esprit malicieux.
J'ai été très choquée par la brutalité de cet accident, et me voilà triste, triste avec vous tous qui l'avez connue.
Chère Vera mon cœur t'accompagne dans cet éloignement, tu y as déposé un germe que je garde précieusemen
t.

Lise Bahrmann - 16/11/2018

Merci Vera, pour ce que tu m'as donné...
pour l'enracinement qui me tient à la terre.

Je suis triste de ton départ brutal, 

mais la lumière qui émanait de toi brille au delà.


Brigitte Dupré la Tour - 16/11/2018

C'est avec tristesse que je découvre cette nouvelle de la disparition de Vera qui, pour moi, reste une des plus belles enseignantes du vivant que j'ai rencontrée sur mon chemin!
Je n'ai pas fait la formation de BMC mais j'ai bien suivi un chemin de cette relation entre corps et esprits par les fascias. Tout ce que j'ai appris avec Vera reste avec moi jusqu'à maintenant.
Que son âme repose en paix, et que sa lumière et joie nous accompagnent.


Martha Rodezno -15/11/2018

Vera, à notre première rencontre à Symi, tu m’a emmenée dans l’expérience d’un autre corps.

Je porte en moi ton sourire éclatant de générosité, ta gaité, ta présence à nous tous dans ton enseignement, 

Découvrir le BMC à travers ta personne fut une très belle aventure de connaissance et d’amitié. 
 

Véronique Pirlot - 9/11/18

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris la disparition de Vera.
Vera a été pour moi une enseignante magnifique. J’ai beaucoup de reconnaissance pour elle.
Je l’ai rencontré en 1998 et j’ai alors suivi autant que possible tous les stages de BMC qu’elles animait à Paris, au sein de Canal Danse.
J’avais encore suivi une dernière formation sur les fascias, un de ses domaines de prédilection, en 2013, avec Soma à l’Atelier de Paris.
Dans mes pratiques et mon enseignement, il résonne toujours une part de Vera et de sa transmission, tout ce que j’ai découvert, ressenti, incorporé et intégré auprès d'elle.
Elle était joyeuse, lumineuse, rayonnante, bienveillante, généreuse, entière, créative, passionnante et d’une profonde humanité…
Avec gratitude, merci Vera, infiniment.


Pascale Pommeret -11/11/2018

Vera,

 

J'ai en mémoire une image de toi pétillante et espiègle, au Taillé, rebondissant sur ton mini trampoline, pour ton training du cœur, avec ton casque sur les oreilles qui diffusait les Beatles que tu aimais tant!

Tu m'as appris à cultiver la présence de son enfant intérieur, l'œil vif et le sourire toujours prêt à jaillir et à illuminer ton visage. Enfant surdouée à l'intelligence sensible, avec ce don qu'on souvent les américains de captiver un grand groupe tout en percevant chacun de nous et de lui transmettre la soif et l'excitation du savoir et l'expérimentation par soi-même.

Tu m'as appris aussi à accueillir l'ombre, à céder vers elle source de tout équilibre. Je t'ai vu prendre dans tes bras certains d'entre nous, déstabilisés par le profond processus, comme une mère recueillant un enfant perdu, parce que c'était le moment et pas un autre, et nous laisser nous débrouiller pour finir le cours par nous-même, nous poussant avec douceur vers l'autonomie, nous faisant confiance.

Et que de fous rires quand tu t'empêtrais dans la physio et que personne ne comprenais plus rien, à nous montrer finalement qu'un enseignant est faillible et que c'est la matière elle-même qui nous enseigne, qui nous transforme et que tout un chacun a à la prendre à bras le corps.

Le système nerveux était ton système de prédilection à l'image de ton regard très éveillé et tu te régalais à plonger dans la colonne molle et les organes pour nourrir son repos; j'ai beaucoup appris de ça aussi; savoir descendre, visiter les étapes antérieures, céder;  pour comprendre que la course effrénée dans l'atteindre vidait l'être de sa substance... Merci pour ces deux uniques séances individuelles qui restent encore des repères sur lesquels je m'appuie encore aujourd'hui.

Ma chère Vera, ton premier départ à la fin de notre formation, nous apprenant ta maladie, a été douloureux, un grand vide... aujourd'hui je sais que je suis avec toi par la vibration et le cœur. Sois en paix, étoile parmi les étoiles.

 

Delphine Gaud - 9/11/18

Vera Orlock, je t'ai rencontrée en 1999 et tu as été comme une lumière et un guide sur cette route du Body-Mind Centering®. Beaucoup de souvenirs mais j'ai du mal à penser au passé avec toi. Tu es tellement au présent pour moi. Merci d'avoir été tellement toi-même et d'avoir été toujours en mouvement pour t'adapter à chacun de nous. Toute ma gratitude envers toi, pour ta générosité, ta créativité, ton enseignement et ton amour depuis ta présence cellulaire dans chacun de tes cours.

Tamara Milla Vigo - 7/11/2018

Dera Vera, dear sister, luminous woman.

It seems like another life has called you home by now.

You have represented for me the mastery of BMC, right from the beginning, since I met you in Amherst during the first year of training in 1992. You were sharing so generously the overflowing riches of your independant, and elegant ways to investigate and  incarnate the beautiful qualities of this way to interact with life. 

 

Later, one summer, you'd come to visit us in the Pyrenées to meet the horses and to join us on a trip through the mountains. 

A very different way to meet with nature. And we explored the delicacy of shoulders in front of the fireplace."Imagine your whole arm becoming lung" you said.

 

And I remember you once, during "Senses and Perception" in France, melting into the floor, playing with the inner ear.

Clarity, grace, beauty. I would wish for your spirit to live on amongst us, from cell to cell, from heart to heart.

 

Dearst Vera, thank you for your frienship and your light.

 

 

LOVER DEATH

This is not new

that death is sitting on the stairs

next close to me

like playing chatting children

sharing confidences

But I am thinking

what an arrogance

Who do you think you are?

Did someone introduce us properly

so we might know each other?

And who do you think I am?

And death, smiling,

lightly lays his arm around my shoulder

and like the most experienced

 

lover

without even a word me tells that

you and i 

we know the night 

is our's

we dance, make love and travel

through a dream

and you'll be mine

(2016)

Nien Mari Chatz - 6/11/2018

Vera, j'ai découvert à tes côtés un nouveau regard sur le monde et une lecture singulière du mouvement et des relations humaines. Ta poésie et ta créativité m'ont encouragé à poursuivre ma vie de complexité. Ton rire et tes inventions si slaves résonnent encore en mon cœur. Repose en paix.

Anne Fournier
- 6/11/2018

C’'est auprès de toi Vera, que j’'ai appris à apprendre le goût et l’'air immodéré, insondable de la chose la plus valeureuse qui soit au monde, la liberté. Cette liberté qui sans cesse se renouvelle, se construit et se réinvente ad vitae æternam.… Je l’'ai trouvée dans la part submersible de moi …au plus profond de mon être, enfouie au creux de mes cellules…. J’'ai touché là, la part tangible de l’'intangible ; je l’'ai apprise au fil des années avec ta patience, ton immense générosité et ta si belle intelligence que je nommerai amour….

 

Evelyne Le Pollotec - 5/11/2018

Vera, son sourire et ses éclats de rire, son mouvement, son corps-araignée. Vera, on était si heureux quand mai, juin arrivaient avec toi à Paris. 

L'autre jour je pensais à toi en me demandant ce que tu m'avais dit "... c'est peut-être le travail de ta vie." Je trouve et je cherche encore ... je me souviens de "garder en moi", de "ne pas" tout "dire". C'est une clé précieuse pour moi, pour ma vie. Une clé précieuse. Hasta siempre,
 

Anayansi Macherel - 2/11/2018

Vera est en chacun de nous. Son mouvement, sa vibration circule bien au delà. 

Nous avons eu la chance de partager une longue période d'échanges, de travail et de vie ensemble. 

Cette expérience ancrée au fond de nos tissus m'inspire au quotidien. 

Merci à la vie de m'avoir mis sur ton chemin Vera si savante, si généreuse. 

Je sens ta présence, ton sourire lumineux, ton extrême vitalité. 

Tu incarnes l’autorité, le savoir dans ta manière de toujours remettre l’exploration, le jeu, la joie au cœur même de la connaissance. 

En ouvrant tous les possibles tu ne limites jamais rien à une vérité.

La part de Vera qui est en nous ne cessera de briller à jamais sur notre Terre, et nous rassembler.

Vera fleur de l’humanité, mes sentiments les plus profonds vont vers toi, vers tes proches et vers chacun de nous aujourd'hui orphelins.

Jean-Marc Piquemal - 1/11/2018

Je me souviens de Vera, l'écho de sa transmission et de son lumineux, radieux sourire. 

Il m'a suffit d'un seul module avec elle comme conductrice pour m'imprégner de sa présence. Ciao, au revoir Vera ! Je te remercie, tu es dans mon cœur.


Ricordo Vera, l'eco della sua trasmissione e del suo sorriso radioso. 

È stato sufficiente un solo modulo con lei come conduttrice per avvicinarmi e impregnarmi della sua presenza. Ciao Vera! Ti ringrazio e ti porto nel cuore... 
 

Rosanní Pelleri - 1/11/2018

Vera

Tu étais là.

Accueillante, souriante, joyeuse...

Dans mon corps le souvenir premier d'une expérience fondatrice, celle qui a guidé mes pas vers la formation en BMC : la ligne médiane ...rouler...se redresser et ne plus jamais marcher comme avant !

Vera, tu étais là.

Mes résistances, mes renoncements, mes espoirs, mes déceptions...Ma formation si bouleversante, si passionnante, si transformatrice, si nourrissante que tu as su accompagner avec tant de talents, de savoir-faire et d'humanité.

Nos corps se sont parfois séparés, les abeilles, Vera, les abeilles !

Mais l'amour est là ! Pardonne-moi !

Vera, tu étais là.

Je suis là, j'étais là-bas, avec toi, 

Je vais là-bas, 

avec 

et sans toi ...

Gratitude.

Dominique Audin - 1/11/18

I am very saddened to hear about Vera's death. She was a shining light in the starting of the BMC program in France, and in the colleges and universities in which she taught. I first met her as a student when I was teaching in the BMC Training program in Amherst, Massachusetts. She was delightful in her knowledge and presence.

She was instrumental in asking me to teach in the BMC, SOMA, France program. I remember after long days of teaching and offering privates, we would talk and share our lives. She introduced me to David Sedaris and we read his books out loud to each other. We would laugh at his stories and share our own. She was personal and disclosing, warm, and friendly and an inspired teacher. Through her love and care she helped me feel supported in a new community. I will miss her amazingly bright, and compassionate spirit. 

I admired and respected her and I was transformed in her classes. While teaching, she could light up a room and transport people into a flowing, spacious and transpersonal space. She embodied the BMC work. She was incredibly articulate and could bring the BMC concepts into life through her hands-on demonstrations, and through her body in motion. In a preparation meeting she went through all the BMC rhythms with clarity and embodiment, to the amazement of everyone present. She has given so much to the BMC community. I will miss her spirit in the world. Love,

Janice Geller - 31/10/2018

C’est avec Vera que j’ai découvert le BMC. Venant de Floride, elle traversait l’atlantique deux fois par an pour donner des stages à Canaldanse avant de créer Soma. Sa façon de transmettre et même sa façon d’être ont encore leur empreinte dans ma pédagogie, dans les questions que je me pose. C’est une inspiration avec qui je dialogue souvent « qu’aurait-elle fait ? ». Elle a arrêté de venir en France trop tôt. Trop tôt pour me dévoiler tous ses mystères et sa magie. Ces stages étaient un lieu de confort et de créativité, un lieu de transformation dans la douceur, la joie, et l’émerveillement. Elle alliait un discernement incroyable, une bienveillance inconditionnelle et la passion de son métier. Elle a partagé avec nous son combat contre le cancer aussi, sa vulnérabilité. Elle allait mieux et j’espérais la revoir à Paris. Je garde avec moi la souplesse de son rapport au temps, qui retombe toujours sur ses pattes, comme son chat qu’elle adorait. Sa manière de mettre en perspective, en poésie, le BMC et la vie. Un grand merci Vera pour tout ce qui tu as fait naître en moi, qui continue de grandir aujourd’hui. Repose en paix.

Aurélie Delarue - 30/10/2018

A toi Vera, gratitude pour ta 

 

Volonté
Eternelle
Rayonnante  d'
Amour

Tu restes inscrites dans chacune des cellules de mon corps, de mon cœur, et de mon être.
Tu continues de me porter et me soutenir avec foi sur le chemin du vivant.

Tu as été, tu es et restera, dans l'entièreté de ton Etre.
Merci pour cela.

Claire Morinière - 30/10/2018

Je suis très touchée par la disparition de Véra avec qui j'avais suivi plusieurs stages de BMC à  Paris.Elle était si lumineuse, elle m'avait aidée à reprendre les stages après la disparition de ma dernière fille. Véra était une belle personne. Toutes mes pensées à ses proches
 

Francine Hugel Ris - 30/10/2018

La finesse et la longueur de ses mains et de sa nuque, ont pour moi toujours traduit l’élégance de sa pensée. La largeur infinie de son sourire, la pétillance malicieuse de ses yeux (qui savaient être graves et tellement profonds) m’ont dit la beauté de son cœur, alors je l’ai suivi.

Comme dans les contes, il y a des fées que l’on rencontre dans sa vie, qui indiquent le chemin et vous sauvent des mauvaises ornières, Vera a été et restera en ma mémoire une de celles-ci. 

Nous partagions ensemble le secret de la tribu « des œufs debout par curiosité ». Cet œuf là, aussi fantasque et généreux que Mary Poppins, a éclos et s’est envolé brutalement… Mais j’aime à penser, peut être pour soulager ma peine, que ce fut par curiosité, qualité qu’elle aimait tant…

Au revoir très chère Vera, exploratrice de l’au-delà…

 

Françoise Bachelard - 30/10/2018

Je rends hommage à celle qui a été pour moi l’âme du Body Mind Centering en France, mon maître si lumineuse, si sensible et décédée si brutalement. Je pense à toi Vera Orlock, à ton chat et à à ton Jack qui doivent être si malheureux. Merci pour ta patience envers moi, merci pour tout ce que tu m’as appris. Je ne serai pas la praticienne que je suis sans toi.

Patricia Olive - 30/10/2018

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la disparition de Vera. 
C’est une personne qui a beaucoup compté pour moi.
C’est avec elle que j’ai découvert le BMC en 1995.
A travers son travail, j’ai appris la tolérance et la bienveillance.
Ma danse en a été transformée.


C’était un être lumineux.

 

Dominique Lemarquis - 30/10/2018

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris la nouvelle du décès de Vera dimanche soir en rentrant après un beau stage que j’ai eu l’occasion de donner. Et tout de suite je me suis dit qu’elle fait partie des personnes clés qui m’ont permis de trouver mon chemin pour arriver là où je me trouve aujourd’hui. Je ne me souviens plus de la première fois que j’ai rencontré Vera. Peut-être c’était déjà au début des années 1990 à Berlin. Mais je me souviens très clairement de la période entre 2005 et 2009, quand l’embryologie a pris une place énorme dans mes recherches en BMC et Vera était certainement première à me prendre au sérieux là dans ça et de m’accompagner dans ma fragilité. Bourg-en-Bresse, Faragous, New York… Sa présence et sa disponibilité y étaient toujours et ne m’ont jamais quitté depuis… ne me quitteront jamais. 

MERCI VERA!


Urs Stauffer - 30/10/2018

Dear, dear Vera,

 

I greet you and wave goodbye with tears and smiles and lots of LOVE.

 

Sarita Beraha - 30/10/2018

Je me joins avec tristesse à toutes et tous proches de Vera à l'annonce de son départ si rapide.

Ce fut une rencontre décisive, essentielle et fondamentale de ma vie de danseuse, d'interprète et plus.

Paix à son âme. Avec toute ma considération.

Brigitte Dumez - 30/10/2018

Depuis l’annonce de son décès, ce sont des images, sensations qui remontent à cette année 2006, première année de la formation BMC à Paris. Quelle rencontre avec Véra : une enseignante joyeuse, joueuse, généreuse et disponible. Elle aura su me transmettre des clés de transformation, pistes de travail, ressources. Merci. 

Belles danses à elle où qu’elle soit !

Nathalie Chazeau - 30/10/2018

Je suis triste d'apprendre cette mort prématurée et brutale, je revois le sourire de Vera, sa créativité dans les cours, les soins qu'elle apportait aux autres, sa bienveillance, sa générosité, sa connaissance...

Elle m'a apporté la reconnaissance de mes qualités et la confiance dans mon toucher. J'éprouve un sentiment de gratitude.


Annie Rumani - 30/10/2018

Please reload

SOMA © Copyright 2017 - Body-Mind Centering® et BMC® sont des marques de service déposées.

Créé par UMI avec Wix.com